Qu’est-ce qu’une ressource tangible ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:General

Les actifs tangibles sont des ressources physiques qui ont une valeur et qui peuvent être vues, touchées ou mesurées. Les actifs corporels comprennent les terrains et les bâtiments, les machines, les équipements et les puits. Tous les détails sur URL. Ils comprennent également tous les autres actifs fixes tels que les systèmes informatiques et le mobilier de bureau.

Les actifs corporels sont différents des actifs incorporels, qui n’ont pas de présence physique mais représentent un coût pour une organisation.

A lire également : La chaleur de nos veines est complètement effrayant

Les actifs incorporels peuvent comprendre des brevets ou des droits d’auteur, la reconnaissance d’une marque ou une part de marché.

Quelles sont les différences entre les actifs corporels et incorporels ?

Un actif corporel est quelque chose que vous pouvez toucher.

A lire aussi : Diabétique et boire de la bière ? Peu importe lequel vous choisissez

Les terrains, les bâtiments et les machines sont des exemples d’actifs corporels. Tous les détails sur Trouver plus d’informations. Un actif incorporel est quelque chose que vous ne pouvez pas toucher, comme le fonds de commerce, les brevets ou les droits d’auteur.

Il existe deux grandes différences entre les actifs corporels et incorporels.

La première différence est que les actifs corporels ont une durée de vie limitée.

Les bâtiments et les machines s’usent avec le temps. Les actifs incorporels, en revanche, ont une durée de vie infinie. Un brevet, par exemple, ne s’use jamais et conserve sa valeur même si l’entreprise fait faillite.

La deuxième différence est que les actifs corporels sont généralement mesurables. Il est relativement facile de déterminer la juste valeur d’une pièce de machine ou la quantité de pétrole dans un puits. Les actifs incorporels ne sont généralement pas mesurables.

Il n’y a pas d’unité de mesure unique qui puisse être appliquée à un fonds de commerce ou à une marque.

Comment évaluer les immobilisations corporelles ?

La comptabilisation des immobilisations corporelles suit le même principe de base que la comptabilisation des actifs en général.

C’est-à-dire qu’une organisation enregistre le coût initial d’un actif, suivi des dépenses périodiques et des autres dépenses liées à son utilisation. En fin de compte, le coût d’un actif est réduit par son amortissement cumulé.

Les actifs sont enregistrés au moment de leur achat dans les registres comptables de l’organisation.

La date exacte de l’achat n’a pas d’importance. L’objectif est d’enregistrer la transaction d’une manière qui permettra de la comparer avec des transactions futures.

Comptabilisation des immobilisations corporelles

La comptabilisation des immobilisations corporelles repose sur le concept de la dépréciation. La dépréciation est une charge non monétaire qui reflète une réduction de la valeur d’un actif. Cette réduction reflète le fait que la valeur d’un actif se détériore lentement avec son utilisation. La dépréciation est un concept comptable, et non un processus physique réel. Aucun actif ne s’use jamais de la même manière qu’une voiture ou un ordinateur. L’amortissement est plutôt une méthode permettant de reconnaître qu’un actif a une durée de vie utile limitée. Cela signifie qu’un actif ne vaudra pas autant à l’avenir qu’aujourd’hui.

Perte de valeur des immobilisations corporelles

Une perte de valeur se produit lorsque les actifs ne fonctionnent pas comme prévu. Cela signifie que la valeur des actifs a diminué à la suite d’événements ou de circonstances qui ne sont pas liés à une utilisation normale. Lorsqu’une perte de valeur se produit, les comptables ont la possibilité de reprendre le cumul des amortissements ou de déprécier la valeur de l’actif. La décision est prise en fonction de la nature et de la cause de la dépréciation. Une dépréciation ne signifie pas toujours qu’un actif a été complètement perdu. Par exemple, la rupture d’un tuyau peut entraîner une dépréciation. Dans ce cas, le tuyau n’est pas perdu, mais les coûts de réparation sont si élevés que la valeur de l’actif a été réduite.

Pertes sur les immobilisations corporelles

Les pertes sur les immobilisations se produisent lorsque la valeur d’un actif est inférieure au montant enregistré dans les livres. Les causes les plus courantes des pertes sur les immobilisations corporelles sont le passage du temps et les changements dans les conditions du marché. L’important est que le montant comptabilisé soit inférieur à la valeur initiale de l’actif. Cela peut se produire lorsqu’un actif est acheté à un prix avantageux ou si l’on s’attend à ce que le prix d’un actif diminue.

Types d’actifs corporels

Le terrain est le type le plus élémentaire d’actif corporel. Il comprend la surface de la terre et tout ce qui se trouve en dessous, y compris les minéraux et les eaux souterraines. Les terrains sont également appelés biens immobiliers. Les terrains sont souvent utilisés pour le développement commercial ou résidentiel. Il peut également être utilisé pour l’agriculture. Les bâtiments sont une autre forme courante d’actif corporel. Presque toutes les entreprises utilisent des bâtiments pour loger leurs employés et/ou leurs stocks. Les machines, les équipements et les puits sont d’autres exemples d’actifs corporels. Les machines sont utilisées pour la production. L’équipement désigne des éléments tels que les camions, les ordinateurs et les machines utilisés pour les opérations quotidiennes. Les puits sont utilisés pour l’extraction du pétrole et d’autres types d’hydrocarbures liquides.

Revenu net

Pour calculer le revenu net, nous commençons par le bénéfice brut. Le bénéfice brut est le montant total reçu des clients moins tous les coûts associés à la fourniture du produit ou du service. Nous soustrayons ensuite toutes les dépenses liées à l’exploitation de l’entreprise. Il s’agit du coût des marchandises vendues, de la masse salariale et des autres dépenses engagées pour faire fonctionner l’entreprise. Le revenu net est ce qui reste et représente la somme d’argent qui sera disponible pour l’entreprise. Il sera soit réinvesti dans l’entreprise, soit distribué aux actionnaires sous forme de dividendes. Tous ces calculs sont effectués comme si chaque actif était tangible.